Catégories
Zoom sur...

Zoom sur…Sylviane

« …je dĂ©crirai la mĂ©thode feeling Lalie Bena comme un outil d’autoguĂ©rison car non seulement elle m’a soutenue lorsque j’ai traversĂ© un Ă©pisode de maladie grave, mais aussi, elle m’a aidĂ© Ă  construire dans mes fonctions professionnelles un axe de soins Ă  visĂ©e thĂ©rapeutique par la danse. »
Merci Sylviane pour ton témoignage et belle vie à tes écrits que nous espérons nombreux.

zoom sylvianeSylviane

Bonjour,
Native de  Marseille, ville dans laquelle je m’ Ă©panouie dans ma vie familiale et professionnelle en milieu hospitalier,  je suis par ailleurs  passionnĂ©e par la danse ; formĂ©e au modern jazz, et hip hop  durant  quelques annĂ©es,  mon choix s’est centré  depuis  plus de dix ans sur la danse africaine  du fait de mes origines ethniques : mon père est mĂ©tis (grec/bĂ©ninois) et ma mère blanche d’origine italienne.
En fait, la danse fait partie de mon univers depuis ma plus tendre enfance car nous dansions beaucoup en famille !! particulièrement auprès de mon grand-père béninois qui me montrait les danses de son village africain.
Ma  longue carrière d’aide soignante dans diverses unitĂ©s de soins  et mon expĂ©rience de danseuse m’ont poussĂ©e Ă  Ă©laborer un projet sur la danse  et c’est pour cela que je recherchais une formation spĂ©cifique !
C’est alors que la mĂ©thode de danse Feeling Lalie Bena  est entrĂ©e  dans ma vie ! Je l’ai connue  grâce Ă  une maman du  club sportif  oĂą s’entraĂ®naient nos enfants Ă  l’Ă©poque, soit  en 2008.
En discutant avec elle, je lui raconte mon dĂ©sir de me former en danse thĂ©rapie ….
La suite de cet aventure je la dois à la providence  qui accélère mon intégration  au  centre de formation international de Nathalie Carsin (dite Lalie Bena).
LĂ  j’y dĂ©couvre la formation, je perçois assez vite la  prĂ©cision et la fluiditĂ© des  techniques acadĂ©miques et  respiratoires apportĂ©es par cette approche,  bienfaisante  pour l’organisme ! Dès lors,  je m’aperçois que l’enseignement peut conduire vers une prise de conscience proche de la psychothĂ©rapie psychique et corporelle.
Au fil du temps,  je ressens un mieux ĂŞtre, un lâcher prise qui m’aide Ă  vivre plus lĂ©gèrement.
Finalement, je dĂ©crirai la mĂ©thode feeling Lalie Bena comme un outil d’autoguĂ©rison car non seulement elle m’a soutenue lorsque j’ai traversĂ© un Ă©pisode de maladie grave, mais aussi, elle m’a aidĂ© à  construire dans mes fonctions professionnelles un axe de soins  Ă  visĂ©e thĂ©rapeutique par  la danse.
Pour revenir aux cinq ans de formation suivis auprès de Nathalie Carsin ( 3 ans en tronc commun+ 2 ans en perfectionnement), cela reste inoubliable  car  ce travail approfondi de la danse permet de mieux se connaĂ®tre, d’aller chercher des nouvelles  ressources  en soi.
Aujourd’hui, devenue  autonome sur le plan professionnel  et quotidien, j’affirme que la mĂ©thode nous apprend Ă©galement Ă  rester crĂ©ative tout en gardant notre identitĂ© gestuelle.
Pour conclure,  je dis « vive la mĂ©thode Lalie Bena » que je cite  Ă©galement  dans   mon premier rĂ©cit » Mon chemin de vĂ©ritĂ©  »  j’y raconte  sur une partie du livre comment  la danse  feeling Lalie Bena m’a aidĂ©e Ă  rester vivante et combative. Je remercie  le ciel d’avoir  volontairement placĂ© sur ma route Nathalie et son prĂ©cieux apprentissage….
Bien Ă  vous tous .
Sylviane Cossou

livre sylviane web

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.